Si tout va bien (putain de covid !), cet été 2021, je passerai mon niveau 2 de plongée sous-marine, en Corse, du côté d’Ajaccio. Avec un peu de chance, je pourrai partager certaines plongées de formation avec la Padawan Lucie qui passera son niveau 1. Pour tout savoir sur le niveau 1, vous pouvez justement lire l’article que lui a consacré Lucie.

Est-il nécessaire de préciser que pour passer le niveau 2, il faut avoir obtenu le niveau 1 ?

Le niveau 2 permet de plonger en autonomie à 20m (PA20) et encadré à 40m (PE40).

Plongée en autonomie ne signifie pas plonger seul, mais plonger avec d’autres plongeurs de niveau 2 (ou supérieur) avec un guide de palanquée. En plongée, il n’est de toute façon pas recommandé de plonger seul, il faut toujours plonger au moins à deux, pour des raisons de sécurité.

En France, le niveau 2 n’est accessible qu’à partir de 16 ans et l’autonomie à partir de 18 ans.

Voici les compétences à acquérir pour le niveau 2, telles qu’édictées par la FFESSM (énormément de points communs avec le niveau 1 dont il faut maîtriser les bases) :

– S’équiper et se déséquiper / Se mettre à l’eau et en sortir

– S’immerger, se propulser, se ventiler

– Respecter le milieu et l’environnement

– Etre attentif au matériel de ses équipiers

– Evoluer en autonomie

– Planifier la plongée en fonction des consignes du directeur de plongée (DP)

– Intervenir et porter assistance à un plongeur en difficulté

– Se ventiler / S’équilibrer

– Communiquer avec le guide de palanquée (GP)

– Retourner en surface

– Intervenir en relai sur un équipier en difficulté

– Connaissances théoriques PA20 et PE40

S’équipe et se déséquiper / Se mettre à l’eau et en sortir

Le plongeur niveau 2 doit savoir choisir son matériel en fonction de la plongée (notamment le lest). Une grande attention doit aussi être portée aux équipiers, dans la vérification de leur matériel notamment et plus généralement à la sécurité de la palanquée.

La mise à l’eau et la sortie doivent être adaptées aux conditions de la plongée.

Niveau 2 FFESSM
Toujours bien expirer. On ne retient jamais sa respiration.

S’immerger, se propulser, se ventiler

Techniques d’immersion en phoque et en canard, comme pour le niveau 1, à perfectionner pour pouvoir maintenir la cohésion de la palanquée à tout moment lors de la plongée.

Savoir assurer une remontée en surface avec une bonne expiration pour éviter les incidents.

Respecter le milieu et l’environnement

Valable pour toutes les activités en milieu naturel : limiter au maximum son impact sur l’environnement.

Etre attentif au matériel de ses équipiers

Il faut pouvoir intervenir sur un camarade en difficulté : il faut connaître son matériel, pouvoir utiliser son gilet, savoir trouver son détendeur de secours (octopus) et contrôler son niveau d’air.

Evoluer en autonomie

A partir du niveau 2, le plongeur doit être équipé pour pouvoir gérer sa décompression. Il existe deux options :

– Un ordinateur de plongée

– Un profondimètre (outil indiquant la profondeur du plongeur), une montre (pour mesure le temps passer en plongée) et des tables de plongée indiquant les paliers à effectuer en fonction de la profondeur maximale et du temps passé sous l’eau.

Si cette dernière option est de plus en plus rare, il semble toutefois intéressant de savoir utiliser des tables de plongée. Il n’est d’ailleurs pas rare de lire des recommandations suggérant de toujours avoir des tables (MN90 pour la France) dans une poche de sa stab, en cas de panne de l’ordinateur.

L’ordinateur de plongée est capable d’indiquer la profondeur en temps réel, de chronométrer le temps passé sous l’eau, de mesurer la vitesse de remontée et d’indiquer la procédure de désaturation (profondeur et durée des paliers).

Autre élément de sécurité introduit lors du niveau 2 : le parachute de palier.

Il s’agit d’un dispositif que les plongeurs peuvent gonfler, en profondeur, afin de signaler leur présence en surface. Il faut qu’au moins un des membres de la palanquée ait un parachute dans son équipement.

Planifier la plongée en fonction des consignes du directeur de plongée (DP)

Le plongeur niveau 2 doit être capable de planifier sa plongée selon les recommandations du directeur de plongée. Il convient de respecter les consignes de profondeur, temps de plongée, niveau d’air en fin de plongée…

L’orientation est également importante et le plongeur doit pouvoir s’orienter, en utilisant notamment la géographie sous-marine du site de plongée.

Intervenir et porter assistance à un plongeur en difficulté

Une attention permanente doit être portée aux équipiers de la palanquée.

Le plongeur niveau 2 doit savoir déceler les signes d’un comportement anormal (ventilation, agitation, inconscience…) et être capable de prendre en charge le plongeur en détresse ; soit en lui prêtant son détendeur de secours, soit en l’aidant à regagner la surface selon les règles de sécurité…

Se ventiler / S’équilibrer

Nous l’avions vu dans notre article sur le niveau 1, le secret d’une plongée réussie : être équilibré et maîtriser sa flottabilité. Pour cela, il convient d’approfondir l’utilisation combinée du gilet stabilisateur et du poumon ballast.

Il faut savoir adapter sa ventilation à la profondeur, lâcher son détendeur et prendre celui d’un coéquipier et être capable de vider son masque à toute profondeur.

Gonflage d’un parachute de palier

Communiquer avec le guide de palanquée (GP)

La maîtrise de tous les signes de communication est approfondie. De nouveaux signes sont introduits, liés à la plongée profonde : narcose, consommation d’air et paramètres de décompression…

Retourner en surface

Là encore : connaissance et évaluation des paramètres de la plongée (profondeur maximale, temps de plongée, durée de la remontée, paliers…).

C’est là que la parfaite connaissance de son ordinateur de plongée est très importante.

Intervenir en relai sur un équipier en difficulté

En attendant l’intervention du guide de palanquée, le plongeur niveau 2 doit être capable d’intervenir sur un équipier en lui prêtant son détendeur de secours et en maintenant un niveau d’immersion constant.

Connaissances théoriques PA20 et PE40

Toutes les connaissances théoriques du niveau 1 sont revues et approfondies.

Certaines notions sont introduites : consommation en gaz, flottabilité et calcul de poids apparent, prévention des risques, fonctionnement des tables de plongée, fonctionnement du détendeur, réglementation de la pratique de la plongée sous-marine…