Quel appareil photo pour la plongée sous-marine ?

Après les vacances de l’été 2020 au cours desquelles nous avons passé notre niveau 1 de plongée (pour l’un) et fait notre baptême de plongée en mer (pour l’autre), nous nous sommes posés la question : quel appareil photo pour la plongée sous-marine ?

En effet, lors de ces vacances, nous utilisions une action cam (GoPro-like) pas chère, mais lors d’une plongée, de la condensation est apparue dans le petit caisson étanche et la caméra ne s’en est pas vraiment remise. Vous pouvez voir sur la vidéo du baptême de la Padawan Lucie que le capteur de la caméra est abîmé et qu’on voit des rainures apparaître, principalement sur la partie droite de l’image, mais aussi un peu à gauche.
Comme disent les anglophones : when buy cheap, you buy twice.
Littéralement : quand tu achètes pas cher, tu achètes deux fois.

Nous avons donc réfléchi à comment améliorer la qualité de nos photos et vidéos sous-marines. Non pas que nous ayons la prétention de devenir des professionnels de l’image sous-marine, mais nous voudrions pouvoir garder de beaux souvenirs de nos plongées.

Il semble que ce soit une question fréquente, donc nous allons vous livrer ici le fruit de notre réflexion selon les critères (dans un ordre aléatoire) que nous avons définis pour le choix de notre futur appareil photo pour la plongée.

La simplicité d’emploi

Il y a quelques années, avant de faire de la plongée, j’avais investi dans un appareil reflex (Nikon D60 si je me souviens bien). Un super appareil, mais déjà trop compliqué pour moi, qui ne suis pas photographe. Et surtout avec tous les réglages à disposition, j’ai dû rater plus de photos que je n’en ai réussies, en voulant découvrir les effets de tel ou tel paramètre sur le rendu final. Photographe, c’est un métier, ce n’est pas le mien et donc j’aimerais en finir avec la complexité. Vous me direz qu’il y a le mode automatique, qui fonctionne très bien, mais je me connais et je préférerais ne même pas avoir la possibilité de trop modifier les paramètres. Et puis les téléphones portables ont fait de tels progrès, que c’est désormais bien suffisant pour moi dans 95% des situations sur terre.

Je sais que je me ferme certaines portes, mais encore une fois : pas photographe dans l’âme et n’ayant aucune prétention de publication ou de participation à des concours, je veux juste garder des souvenirs de nos plongées et trouver notre appareil photo idéal pour nos plongées.

La simplicité d’entretien

C’est un point important également : avoir un appareil photo étanche pour la plongée, à la fois simple à entretenir, qu’il “suffit” de rincer après une plongée, avec le moins possible d’éléments (caisson, joints…).

Il y a quelques options dans ce domaine et si certains appareils photos sont étanches, on atteint vite la profondeur limite et le recours à un caisson devient alors indispensable.

Photo et vidéo HD

La haute définition est aujourd’hui à la portée de tous. Beaucoup de petites action cams proposent désormais la 4K pour les vidéos. Est-ce vraiment nécessaire pour nous, plongeurs débutants et non professionnels de l’image ? Non, mais qui peut le plus peut le moins. Et puis faire des vidéos en 4K peut permettre de recadrer et “zoomer” dans l’image plus facilement.

Le tarif

Il faut bien l’avouer, c’est quand même un peu le nerf de la guerre.
L’action cam avec tous les accessoires pour moins de 100€ : on a testé. Ca dépanne, ça fait la blague, mais ça a montré ses limites pour nous.
Nombre d’options sortent de notre budget si l’on ajoute le prix de l’appareil photo et le prix du caisson étanche. Et de toute façon, n’étant ni professionnels ni photographes aguerris, la simplicité reste le mot d’ordre. On verra dans quelques années si l’un ou l’une des padawans montre une inclination particulière pour la photographie. Il sera alors temps de s’équiper d’un très bon appareil photo étanche pour les plongées.

La profondeur

Bientôt niveau 2 (j’espère), je veux évidemment un appareil qui puisse m’accompagner jusqu’à 40m. La profondeur ne semble pas être un gros problème aujourd’hui : un grand nombre d’équipements peuvent plonger jusqu’à 60m. Plus qu’il n’en faut pour nous à ce jour.

Notre short list

Je précise qu’il s’agit là d’une sélection correspondant à nos besoins et envies, les plus et les moins pour chaque appareil sont donc relatifs à nos critères.
Elle n’est peut-être pas parfaite et toutes les options possibles ne sont pas listées ici. Il faut faire des choix. Voici les nôtres (dans un ordre aléatoire).

Sealife Micro 3.0

Sealife semble être une marque américaine assez méconnue en France (en Europe ?), mais nous avons vraiment aimé leur offre, dans sa globalité (une sorte d’écosystème composé d’appareils photos étanche pour la plongée, de lumières et d’accessoires divers).

Le Micro 3.0 est un appareil photo compact pour la plongée, étanche jusqu’à 60m et d’une grande simplicité. L’appareil est enfermé dans son caisson étanche de manière permanente.

Sealife Micro 3.0 appareil photo étanche pour la plongée sous-marine

16Mpixels, vidéo 4K, mémoire interne : 64Go

Les plus

+ Simplicité d’utilisation

+ Touches piano pour paramétrage facilité sous l’eau

+ Lentilles macro Sealife disponibles en option

+ Aucun joint à entretenir (le port USB utilisé pour la recharge est étanche)

+ Connexion wifi via l’application SeaLife

Les moins

Pas de flash embarqué

Evolutivité limité

Pas de mode macro

Prix public : 629€

Olympus TG6

Le TG6 d’Olympus est probablement l’un des appareils photo étanche pour la plongée les plus populaires de sa catégorie : compact, complet, étanche jusqu’à 15m sans caisson étanche.

Olympus TG6 appareil photo étanche avec caisson pour plonger

12Mpixels, vidéo 4K, mémoire : carte externe

Les plus

+ Qualité du capteur

+ Mode macro

+ Caissons étanches proposés par plusieurs fabricants

+ Flash intégré

+ Evolutif (mémoire, flash externe…)

Les moins

Vrai appareil photo, donc beaucoup de réglages possibles

Prix public : 479€ (appareil seul, sans caisson étanche)

On le trouve plutôt aux alentours de 400€ sur les sites de vente en ligne.
Pour le caisson étanche, en fonction du fabricant : ça va de 280€ à presque 800€.
Il faut donc compter environ 700€ pour l’appareil et son caisson.

Paralenz Vaquita

Paralenz est une startup danoise, qui propose depuis quelques années maintenant des “caméras cigares”conçues pour le plongeurs. Vaquita est le nom d’un petit mammifère marin (une sorte de marsouin) en grand danger d’extinction.

12Mpixels, vidéo 4K, mémoire : carte externe (max : 128Go)

Les plus

Paralenz Vaquita caméra spéciale pour la plongée sous-marine

+ Format compact

+ Etanche jusqu’à 350m

+ Correction de couleur embarqué

+ Collecte de données (salinité et température de l’eau…) partagée avec la communauté scientifique

+ Nombre de capteurs : pression, température, GPS, conductivité, gyroscope, accéléromètre

+ Simplicité d’utilisation

+ Vidéo jusqu’à 4K

+ Connexion wifi via l’application Paralenz

Les moins

Avant tout une caméra, donc pas vraiment optimal pour les photos

Evolutivité

Ecran de contrôle minuscule (< 1 pouce)

Prix public : 749€

GoPro 9

Plus la peine de présenté la GoPro qui a bien évolué depuis la première version. Cette GoPro9 est étanche jusqu’à 10m sans caisson étanche.

20Mpixels, vidéo 5K, mémoire : carte externe

GoPro 9 action cam étanche pour les activitées sous-marines

Les plus

+ Appareil compact

+ Qualité des algorithmes de stabilisation de l’image

+ Simplicité d’utilisation

+ Connexion wifi via l’application GoPro

+ Variété des accessoires disponibles

Les moins

Avant tout une caméra, donc pas vraiment optimal pour les photos

Autonomie (est-ce encore vrai sur cette dernière version ?)

Prix public : 360€ avec abonnement d’un an. 480€ sans abonnement.
L’abonnement permet un stockage illimité des vidéos et photos dans le Cloud GoPro, des remises sur le site GoPro ainsi qu’une “assurance remplacement” en cas de dommages.

Et la lumière fut…

En parallèle de notre recherche pour trouver quel appareil photo conviendrait le plus à nos envies et à l’utilisation que nous en ferons, nous regardons également ce qui se passe du côté des lumières étanches pour la photo ou la vidéo. Et dès qu’on parle de lumière pour l’image, le budget grimpe, inexorablement…

Flash ? Parmi notre sélection, seul le TG6 d’Olympus permet l’utilisation d’un flash externe.

Lampe ? Une seule ? Deux ? Quelle puissance ? Bien sûr plus la lampe est puissante, mieux c’est pour le résultat à l’écran, mais moins c’est bon pour le budget. 😅

Dans nos investigations, nous avons trouvé l’écosystème Sealife très intéressant : les accessoires Flex-connect (platines, poignées, bras articulés…) associé aux lumières de la gamme SeaDragon. Tout ça combiné pour des configurations simples à assembler, à utiliser et à entretenir, avec une grande modularité.

Compte tenu de la situation sanitaire actuelle, nous allons encore prendre un peu de temps pour réfléchir (et économiser) puisque de toute façon, nous ne pouvons pas plonger et n’avons même pas accès aux piscines.

On vous tiendra au courant du résultat de nos investigations pour trouver la réponse à la grande question “quel appareil photo pour la plongée sous-marine ?”.